Centre Dramatique National
Toulouse Occitanie
 
Invitation

 
Questcequetudeviens?
Pièce d'Aurélien Bory pour Stéphanie Fuster
Conception, scénographie et mise en scène Aurélien Bory
Chorégraphie Stéphanie Fuster
Présenté avec La Place de la Danse
Dans le cadre du Portrait/Paysage d' Aurélien Bory
 
© Aglae Bory


Représentations

Mar. 24 mars 2020   20h30

Mer. 25 mars 2020   19h30

Jeu. 26 mars 2020   19h30

 
Informations

La Salle
1h

Réservations

ThéâtredelaCité
Catherine Fabre
c.fabre@theatre-cite.com
05 34 45 05 09

Contact presse
Agence Anouk Déqué

Dominique Arnaud
d.arnaud@adeque.com
05 61 55 55 65 / 06 15 37 34 92
Marie Charrière
m.charriere@adeque.com
05 34 32 62 21 / 06 61 63 16 01

Spectacle présenté dans le cadre de notre Portrait/Paysage consacré cette saison à Aurélien Bory.

« Qu’est ce que tu deviens ? » : Cette question est banale et terrifiante à la fois. Elle dit que le temps a passé, que des changements sont survenus. Elle questionne les choix, impose un bilan immédiat. Elle fige le devenir, qui est par nature un mouvement. Elle est une manifestation d’intérêt pour la personne à laquelle elle s’adresse, d’amour même, et peut être tout aussi bien une manifestation de désintérêt ou de désamour. Elle contient le désespoir de « Qu’es-tu devenu ? » alors que le devenir est pourtant précédé de l’espérance. Elle incite à raconter le connu, le déjà devenu, alors que le devenir nous projette en avant, dans l’inconnu même. Au fond, il est très difficile de répondre à une telle question.

Conditions

Invitation nominative valable pour une personne dans la limite des places disponibles.

Possibilité de bénéficier d’une place détaxée à 12€ pour la personne accompagnante.

ThéâtredelaCité – Centre Dramatique National Toulouse Occitanie
Artiste-directeur Galin Stoev

ThéâtredelaCité
1, rue Pierre Baudis – BP 50919
31000 Toulouse Cedex 6
05 34 45 05 05
theatre-cite.com

Facebook, Instagram, YouTube, Issuu

Licences spectacle 1-1109344, 2-1109345, 3-1109346

           
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Pour ne plus recevoir cette newsletter, cliquez ici pour vous désabonner.