Centre Dramatique National
Toulouse Occitanie
 
Condoléances

© Rue du Conservatoire

C’est avec tristesse que nous vous annonçons le décès de Jacques Rosner, directeur du Théâtre National de Toulouse de 1985 à 1998.
Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.
L’équipe du Centre Dramatique National de Toulouse Occitanie

Directeur du Centre Dramatique National puis du Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées à partir de 1985 (nommé par Jack Lang, alors qu’il dirigeait le Conservatoire national d’Art dramatique de Paris), Jacques Rosner succède, dans un climat agité, à Maurice Sarrazin et au Grenier de Toulouse (rue de la Digue).
Il organise, en septembre 1987, l’installation du Centre Dramatique National au Théâtre Sorano et obtient alors le statut de Théâtre national de Région, en même temps qu’il est à l’origine avec la Mairie d’un plan de réorganisation des activités théâtrales à Toulouse. D’emblée, le public suit avec une explosion des abonnements et de la fréquentation publique.
Le spectacle qui marque cette relance est L’Étrange intermède d’Eugène O’Neill, un feuilleton théâtral qui dure cinq heures et se joue à guichets fermés pendant cinq semaines.
Jacques aimait passionnément les acteurs et nombre d’entre eux passent de longs mois à Toulouse autour des créations de Jacques : Marie-Christine Barrault (L’Étrange intermède et La Cerisaie), Jean-Claude Dreyfus (L’Étrange intermède et Ruy Blas), Dominique Blanc (La Culotte) Sophie Duez (Ruy Blas), Gérard Desarthe et Michel Boujenah (Dom Juan), Frédéric Van denDriessche, Samuel Labarthe. On lui doit la découverte toulousaine de Thomas Bernhard, porté par des acteurs comme Judith Magre, Françoise Brion, Andrej Seweryn ou Serge Merlin. Il vouait une tendresse particulière à Jean Bousquet, comédien historique du Grenier, qui sera de la quasi-totalité de ses spectacles.
Ouvert à toutes les formes de théâtre, Jacques voulait accueillir ou coproduire au Théâtre Sorano le meilleur de la création française et internationale : Georges Lavaudant, Gildas Bourdet, Jean-Louis Martinelli (qui viendra répéter et créer La Maman et la Putain avec Anouk Grinberg et Charles Berling), Bartabas et Zingaro (sous chapiteau), Jérôme Deschamps, Jérôme Savary, le Cirque Plume, Antoine Vitez, Patrice Chéreau (Koltès, Dans la Solitude…), Philippe Caubère à de nombreuses reprises, Jacques Nichet, Lev Dodin, Ariane Mnouchkine et Le Théâtre du Soleil avec Les Atrides présentées en plein air en bord de Garonne…
Metteur en scène à la culture encyclopédique, Jacques était aussi un bâtisseur. Avec une constante obstination, il a fait le siège de la Ville pour la convaincre que la scène et la salle du Théâtre Sorano étaient trop exiguës et inconfortables pour continuer à développer une action théâtrale plébiscitée par le public.
En 1993-1994, la décision de construire un nouveau théâtre est prise et la Ville confie à Jacques Rosner le soin d’en élaborer le programme architectural : il veut une salle en centre ville et surtout que le bâtiment soit doté de tous les équipements lui permettant d’accueillir un large public : grande salle avec un plateau dont la surface est équivalente à celle de l’emprise public, cage de scène permettant techniquement l’accueil de tous types de spectacle, accès des camions sur le plateau, salles de répétition, petite salle modulable, ateliers de costumes et de décor, grands foyers pour le public. C’est un « théâtre à l’allemande » , respectueux des « nombres d’or » (le spectateur le plus éloigné reste proche de la scène) que conçoit Jacques et dont il partage ensuite le suivi de la réalisation avec l’architecte Alain Sarfati.
Jacques fut aussi un bâtisseur à travers son ouverture à la danse ou au cirque, aux relations amicales et partenariats nouées avec le théâtre Garonne, Odyssud et les scènes nationales de la région. On lui doit aussi la création de l’Atelier de Formation (devenu ensuite Atelier volant) avec une approche très originale de la formation au métier d’acteur par l’insertion et le compagnonnage.

Richard Coconnier – ancien codirecteur du TNT et collaborateur de Jacques Rosner

ThéâtredelaCité – Centre Dramatique National Toulouse Occitanie
Artiste-directeur Galin Stoev

ThéâtredelaCité
1, rue Pierre Baudis – BP 50919
31000 Toulouse Cedex 6
05 34 45 05 05
theatre-cite.com

Facebook, Instagram, YouTube, Issuu

Licences spectacle L-R-21-63, L-R-21-64, L-R-21-65

  
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Pour ne plus recevoir cette newsletter, cliquez ici pour vous désabonner.