Centre Dramatique National
Toulouse Occitanie
 

Le Tartuffe
De Molière
Conception et mise en scène Guillaume Séverac-Schmitz

Dates et horaires

Mercredi 27 janvier 2021 à xxh
Jeudi 28 janvier 2021 à xxh
Vendredi 29 janvier 2021 à xxh
Samedi 30 janvier 2021 à xxh
Le Cratère, scène nationale d’Alès

Durée : 2h
En savoir plus

Distribution

De Molière
Conception et mise en scène Guillaume Séverac-Schmitz

Avec la Troupe éphémère de l’AtelierCité Matthieu Carle, Jeanne Godard, Angie Mercier, Fabien Rasplus, Marie Razafindrakoto, Quentin Rivet, Christelle Simonin et Simon-Elie Galibert assistant à la mise en scène

Production ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie ; Collectif Eudaimonia

 

Entretien avec Guillaume Séverac-Schmitz

Sur la question de l’adaptation, Molière ne s’aborde évidemment pas de la même manière qu’une écriture contemporaine, même si Le Tartuffe pour moi est une œuvre très moderne d’une puissance dramatique remarquable.

Ce chef d’œuvre qu’est Le Tartuffe, où se succèdent des scènes d’anthologie, est l’une des comédies les plus jouées et les plus aimées de Molière. Le texte, les répliques sont aujourd’hui familières à beaucoup de gens, comme s’ils faisaient partie de l’inconscient collectif.

Ce qui ne nous a pas empêchés d’y faire des coupes, de l’adapter et de travailler sur l’alexandrin pour rendre le sous-texte plus concret pour des jeunes acteur.rice.s d’aujourd’hui. Molière permet encore cette créativité. Et je souhaitais vraiment construire autour de ce projet une véritable troupe.

Propos recueillis par Cécile Brochard

 

Tournée

Reprise en tournée saison 21/22

Contact diffusion
Olivier TALPAERT – En Votre Cie
oliviertalpaert@envotrecompagnie.fr
06 77 32 50 50

ThéâtredelaCité – Centre Dramatique National Toulouse Occitanie
Artiste-directeur Galin Stoev

ThéâtredelaCité
1, rue Pierre Baudis – BP 50919
31000 Toulouse Cedex 6
05 34 45 05 05
theatre-cite.com

Facebook, Instagram, YouTube, Issuu

Licences spectacle 1-1109344, 2-1109345, 3-1109346

           
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Pour ne plus recevoir cette newsletter, cliquez ici pour vous désabonner.