Centre Dramatique National
Toulouse Occitanie
 
Préambule // Je suis Fassbinder

Dans le cadre des Préambules et à l’occasion du spectacle Je suis Fassbinder
De Falk Richter, mise en scène par Solange Oswald et Joël Fessel / Groupe Merci

Les étudiants du DSAA vous proposent un atelier expérimental de tatouages transgressifs sur la thématique Je suis Fassbinder

Entrée libre du 9 au 20 janvier 2019
45 minutes avant le début de chaque représentation
Tour romaine du ThéâtredelaCité

© Luc Jennepin

« Les étudiants du Diplôme Supérieur des Arts Appliqués mention Design Produit du Lycée Rive Gauche ont le plaisir de présenter au ThéâtredelaCité une série de projets plastiques en « prologue » des représentations de la pièce Je suis Fassbinder de Falk Richter proposée par le Groupe Merci. Pensées comme une articulation entre le design et le spectacle vivant, ces créations questionnent l’univers de Fassbinder. Par l’exploration des manières dont le théâtre peut « marquer les corps », au sens propre comme au sens figuré, les étudiants révéleront au public des dispositifs offrant la possibilité de venir (se faire) marquer, tamponner, imprimer… autant de clins d’œil à l’univers de la pièce et à celui, intense et protéiforme du cinéaste.
Activées tous les soirs avant la représentation de la pièce,  les installations invitent le public à venir vivre des petites expériences de design participatif, imaginées comme des mise en bouche nécessairement surprenantes.
Drôles, suggestifs, incongrus, voire franchement provocateurs, ces projets tentent une autre forme de médiation en s’appuyant sur une culture imaginative de ce que le design peut offrir en dialoguant avec le théâtre. »
Hélène Templon

ThéâtredelaCité – Centre Dramatique National Toulouse Occitanie
Artiste-directeur Galin Stoev

ThéâtredelaCité
1, rue Pierre Baudis – BP 50919
31000 Toulouse Cedex 6
05 34 45 05 05
theatre-cite.com

Facebook, Instagram, YouTube, Issuu

Licences spectacle 1-1109344, 2-1109345, 3-1109346

                 
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Pour ne plus recevoir cette newsletter, cliquez ici pour vous désabonner.