Centre Dramatique National
Toulouse Occitanie
 
Appel à résidence de recherche et d’écriture sur l’action artistique et culturelle

Que pourrons-nous faire ? est la question qui nous hante tous, en cette période si particulière où la distanciation sociale et physique régente nos relations sociales et humaines et où les règles d’hygiène empêchent d’exercer en toute liberté le travail de direction d’acteur.rice.s et d’interprètes.

La situation inédite vécue par le secteur culturel et l’ensemble de la société nous questionne et nous conduit à inventer de nouveaux modes d’interactions et d’interventions sur différents territoires, entre artistes, publics et non-public (ceux et celles qui ne sont pas encore spectateur.rice.s). Comment préserver un climat de confiance qui respecte les droits culturels de chacun.e, multiplier les portes d’entrée aux propositions artistiques, susciter la curiosité et mettre en partage l’expérience vécue ?

Le ThéâtredelaCité – Centre dramatique national Toulouse Occitanie propose aux équipes et collectifs artistiques (disciplines théâtre et théâtre d’objets) de s’interroger sur ces questions et lance pour cela un appel à projet pour des résidences de recherche et d’écriture sur l’action artistique et culturelle.

Ces résidences sont de véritables laboratoires de recherche et d’écriture, dont l’objectif est de réfléchir à l’évolution des pratiques dans le domaine de l’action artistique et culturelle, de rêver les nouvelles manières de proposer et de faire, sans obligation de mise en œuvre dans les mois à venir.


Résidence d’une à deux semaines entre le 15 juin et le 11 juillet 2020

Date limite des candidatures : 1er juin 2020 inclus

Informations et modalités ici

ThéâtredelaCité – Centre Dramatique National Toulouse Occitanie
Artiste-directeur Galin Stoev

ThéâtredelaCité
1, rue Pierre Baudis – BP 50919
31000 Toulouse Cedex 6
05 34 45 05 05
theatre-cite.com

Facebook, Instagram, YouTube, Issuu

Licences spectacle 1-1109344, 2-1109345, 3-1109346

           
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Pour ne plus recevoir cette newsletter, cliquez ici pour vous désabonner.