Centre Dramatique National
Toulouse Occitanie
 
Lettre d'information / mars 2022

À l’heure où un dictateur acharné bombarde la population civile ukrainienne et envoie à la mort de jeunes soldats russes, nous restons tous dans une colère impuissante face à cette monstruosité. Il est bien étrange en effet, voire futile, en ces moments troublés et meurtris, de parler de spectacle vivant. Pourtant nous croyons que, pour chaque être humain, l’espoir de préserver son humanité est intimement lié à sa capacité d’empathie sur tous les pans de son existence.

C’est exactement pour cela que nous insistons, ici et maintenant, à partager nos espoirs et nos rêves avec vous. Tiphaine Raffier nous fait entendre la complexité du monde et des sociétés qui, à travers des fictions ancestrales, tentent le vivre ensemble. Annick Lefebvre adapte dans le contexte français la parole brute et vive de cinq femmes dans une mise en scène coup de poing de Sébastien Bournac. Nous accueillons le duo inattendu et talentueux de Denis Podalydès et Aurélien Bory pour voir disparaître devant nous l’horizon réel et psychologique d’un homme, sous la plume de Jean-Philippe Toussaint. Enfin, pour débuter ce mois de mars, Laure Werckmann interprète les mots d’amour fleuve de Nane Beauregard dans un délicat seule en scène.

Le théâtre nous rassemble (sans masque à nouveau) ; écoutons et partageons la richesse de nos humanités.

Notre attention et toute notre amitié va aujourd’hui au peuple ukrainien, pour la paix et la protection des populations.

Galin Stoev

 
VENDREDI 11 MARS 2022
La réponse des Hommes

Écriture et mise en scène Tiphaine Raffier

Nous sommes tou·te·s soumis·e·s quotidiennement à des vertiges moraux, minuscules ou immenses. Vouloir être juste, vouloir faire le bien, interroge toujours l’éthique. Ce spectacle parle de morale, mais aussi de bonté.

La presse en parle

Foisonnante, vertigineuse, déstabilisante, cette « variation sur neuf Œuvres de miséricorde » que crée Tiphaine Raffier impressionne. L’œuvre est une traversée exceptionnelle au cœur de notre humanité, magistralement maîtrisée, riche de questionnements qui se diffractent et nous touchent.
Agnès Santi – La Terrasse

Tiphaine Raffier, loin de tout prosélytisme, nous interroge sur nos choix et convoque notre empathie tout en nous poussant dans nos retranchements : sommes-nous prêts à aller jusqu’au bout de nos engagements ? Sur quelle échelle de valeur morale situons-nous nos actes ? Qu’est-ce qui relève de la morale, de la justice ? C’est à cet endroit, cet imperceptible interstice où action et réflexion se croisent, que se situe le travail de Tiphaine Raffier.
Lucile Commeaux – France culture

Tiphaine Raffier réussit ici son ambitieux pari en affirmant son style. Elle s’empare avec gourmandise des dispositifs scéniques, convoque tous les genres artistiques et use (mais pas trop) d’images filmées en direct comme son complice Julien Gosselin à l’aventure duquel elle a aussi contribué.
Emmanuelle Bouchez – Télérama [TT]

[Le spectacle] a une grande et rare vertu : il met le spectateur face à lui-même, dans l’inconfort salutaire qui invite à penser contre soi. Cela tient évidemment à la qualité de l’écriture, de la mise en scène et du jeu : dix comédiens, tous excellents, c’est une bénédiction. Et puis il y a la musique d’Othman Louati et celle de l’ensemble Miroirs étendus, qui font entendre la grâce et l’effroi. La douleur et le chant du monde.
Brigitte Salino – Le Monde

Création à Toulouse

 
15 – 24 MARS 2022
J'accuse
[France]

Texte Annick Lefebvre
Mise en scène Sébastien Bournac / Compagnie TABULA RASA
Spectacle accompagné par le ThéâtredelaCité
Présenté avec le Théâtre Sorano

Elles sont cinq. Elles ragent. Ces femmes prennent dangereusement la parole comme d’autres prennent les armes. Elles exposent leur vie banale, déterminées par instinct de survie à s’élever contre ce qui les étouffe, pollue leur quotidien et entrave leur avenir : préjugés, racisme, injustices sociales, inertie des dirigeants, oppression d’un système…

Découvrez l’article dans le journal trimestriel Écrire pour… des collaborations inspirées dont un entretien avec Annick Lefèbvre.

 
15 – 18 MARS 2022
La Disparition du Paysage

Texte Jean-Philippe Toussaint
Scénographie et mise en scène Aurélien Bory
Avec Denis Podalydès, sociétaire de la Comédie-Française
Spectacle accompagné par le
ThéâtredelaCité

L’écrivain et réalisateur belge Jean-Philippe Toussaint a écrit ce monologue avec le désir qu’il soit joué par Denis Podalydès. Il l’a fait sans lui en parler, jusqu’au jour où il lui a offert le texte en main propre, l’informant qu’il ne serait publié qu’à condition qu’il le joue. Un cadeau émouvant et précieux sans doute, à faire comme à recevoir, qui se prolonge entre les mains d’un troisième homme en la personne d’Aurélien Bory, invité par Denis Podalydès à mettre en scène et en atmosphère ledit paysage.

 
8 – 12 MARS 2022
J'aime

De Nane Beauregard
Adaptation, mise en scène et jeu Laure Werckmann
Spectacle accompagné par le ThéâtredelaCité

Un portrait de l’amour aujourd’hui : une seule longue phrase d’une femme qui égraine ce qu’elle aime chez son homme, traversant tous les interstices de la relation, tout le spectre des émotions. Laure Werckmann, avec la bienveillance de l’autrice qui lui a confié son texte parce qu’elle a reconnu en son corps et sa voix la silhouette de son personnage, a ainsi retravaillé le texte en superposant les strates des actions, des costumes, de la musique et de la scénographie : un tissage pour restituer ce qu’elle a perçu de l’authenticité du personnage et de sa parole.

Prenez vos places en ligne !
 
Dites-nous tout en 2 minutes !

Chères spectatrices et chers spectateurs, dans le cadre d’une étude sur les moyens de déplacement des publics, partagez-nous votre expérience et complétez un questionnaire en ligne.
Bonus : à la fin du questionnaire, vous avez la possibilité de gagner des places pour le spectacle Un sacre, programmé en salle le 14 avril à 19h30 (tirage au sort le 1er avril 2022).


Chères lectrices et chers lecteurs du journal trimestriel du ThéâtredelaCité, donnez-nous votre avis et partagez vos envies sur notre journal (articles, contenus, fréquence, illustrations…) en répondant à quelques questions !


Merci beaucoup !

ThéâtredelaCité – Centre Dramatique National Toulouse Occitanie
Artiste-directeur Galin Stoev

ThéâtredelaCité
1, rue Pierre Baudis – BP 50919
31000 Toulouse Cedex 6
05 34 45 05 05
theatre-cite.com

Facebook, Instagram, YouTube, Issuu

Licences spectacle L-R-21-63, L-R-21-64, L-R-21-65

  
Si ce mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Pour ne plus recevoir cette newsletter, cliquez ici pour vous désabonner.