(…)
12 – 15 mai 2020
 

Ça dada

Écriture et mise en scène
Alice Laloy
Dramaturgie et collaboration à l’écriture
Emmanuelle Destremau
Scénographie
Jane Joyet

Représentations

Mar. 12 mai 2020 *
14h30
Mer. 13 mai 2020
18h00
Jeu. 14 mai 2020 *
14h30
Ven. 15 mai 2020
20h30
* Représentations scolaires

Distribution

Écriture et mise en scène
Alice Laloy
Dramaturgie et collaboration à l’écriture
Emmanuelle Destremau
Scénographie
Jane Joyet
Avec
Eric Caruso Stéphanie Farison Marion Verstraeten
Musique
Eric Recordier
Chorégraphie
Cécile Laloy
Scénographie
Jane Joyet
Lumières
Rémi Furrer
Costumes
Marion Schmid
Accessoires
Benjamin Hautin Alice Laloy Anaïs Guenon
Avec la voix de
Valérie Schwarcz
Régisseuse générale et lumière
Julienne Rochereau
Régisseuse son
Alice Morillon
Régisseurs plateau
Benjamin Hautin Léonard Martin
Conception et construction machineries
Davide Cornil François-Xavier Thien
Construction du décor
Ateliers de la Ville de Genève
Administration de production
Sotira Dhima

Production
Théâtre Am Stram Gram – Genève

Co-production
La Compagnie s’Appelle Reviens – en conventionnement avec la DRAC Grand Est

Soutien
Le Nouveau Théâtre de Montreuil CDN

Ce texte est lauréat de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques – Artcena

Informations

La Salle
1h

À partir de 6 ans

Saison 2019-2020
En famille
Théâtre

Résumé

Et si on jouait avec Dada ? Avec une inventivité frénétique et un humour crépitant, trois acteurs font du public le complice d’un rituel fou et génial. Une plongée dans la poésie. « Dada est notre intensité ! » proclame une voix. Un comédien et deux comédiennes se concentrent pour entrer dans un état d’esprit particulier : celui du combattant de l’art, prêt à affronter
l’inconnu et le chaos, en quête d’un acte de création. Armés de bombes de peinture, de marteaux, de machineries, de mannequins et d’outils en tous genres, soutenus par les spectateurs, ils vont abattre des murs et tout mettre à terre. Ils reconstruiront allègrement un monde qui galope, hennit, chante par onomatopées, se tache de peinture, éclate et chute à nouveau, en perpétuelle transformation. La metteuse en scène Alice Laloy installe sur la scène un terrain de jeu où tout sera possible. Ça dada, comme un kaléidoscope, avance par ricochets, habillé des mille couleurs sonores du compositeur Eric Recordier. Une fête joyeuse et vivifiante qui célèbre notre capacité créatrice.