(…)
4 – 5 février 2020
 

Vague intérieur Vague

Conception et chorégraphie
Julie Nioche

Représentations

Mar. 4 févr. 2020
20h00
Mer. 5 févr. 2020
20h00
* Représentations scolaires

Distribution

Conception et chorégraphie
Julie Nioche
Danseur.euse.s
Laurent Cèbe Lucie Collardeau, Kevin Jean Laurie Peschier-Piment Lisa Miramond
Musiciens
Sir Alice Alexandre Meyer
Scénographie
Virginie Mira Pierre de Mecquenem
Création lumière
Yves Godin
Avec la collaboration de
Gabrielle Mallet ostéopathe
Costumes
Nadine Moec
Avec la collaboration de
Gabrielle Mallet, ostéopathe
Spectacle présenté avec
La Place de la Danse dans le cadre du Festival ICI&LÀ

Production
A.I.M.E. – Association d’Individus en Mouvements Engagés

Coproducteurs (production en cours)
Le Grand R – scène nationale La Roche-sur-Yon, Théâtre de Brétigny-sur-Orge – scène conventionnée d’intérêt national art & création, La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, Scènes de Pays – scène conventionnée d’intérêt national « art en territoire », Le Phare – CCN du Havre-Normandie, Les Rencontres Chorégraphiques Internationales, le TJP – CDN de Strasbourg

Avec l’aide à la création du Département de Loire Atlantique et de la Région des Pays de la Loire.

A.I.M.E. est compagnie chorégraphique conventionnée avec l’État – D.R.A.C. des Pays de La Loire et est soutenue par la Ville de Nantes.

Création 14 janvier 2020, Le Grand R, scène nationale La Roche-sur-Yon

Informations

Le CUB
Durée estimée 1h15

Saison 2019-2020
Autres disciplines

Résumé

Vous savez ces vagues de sensations ressenties comme une lame de fond qui bouleversent soudainement l’entièreté de notre être.
Ces vagues qui semblent entrer en nous sans que nous comprenions comment et semblent en sortir avec surprise.
Ces moments de modifications puissantes de l’intérieur de soi, qui ne se voient pas forcément de l’extérieur.
Ces sensations sont provoquées par des évènements plus ou moins importants, plus ou moins compréhensibles : une rencontre, une lumière, une odeur, un paysage, une musique, une voix, un silence, une nouvelle, une absence, un contact, un regard, un mot …
Il est évident qu’il n’y a pas forcément de congruence entre la taille de l’évènement et la sensation vécue de l’intérieur, le ressenti.

Nous voyons bien ici que cette notion « d’être dans la sensation » n’est pas synonyme « d’être dans la douceur et la lenteur » c’est aussi vivre de grandes vagues intérieures et paradoxales, c’est vivre de réels bouleversements, des changements constitutionnels de notre identité, ce sont des renversements.

En tant que danseuse-chorégraphe, je cherche les pratiques permettant d’accéder encore plus précisément à cette vie intérieure, à cette «vie sensible». Je cherche ces techniques qui rendent plus sensible, qui révèlent notre multiplicité, celles qui permettent d’être bouleversé et renversé par notre imaginaire. Ces pratiques qui autorisent la prise de risque de se laisser envahir et transformer par nos sensations, nos perceptions.
Julie Nioche