Have a good day!ThéâtredelaCité

(…)
2 – 4 octobre 2024
 

Have a good day!

Opéra pour caissières
Conception
Vaiva Grainytė, Lina Lapelytė et Rugilė Barzdžiukaitė / Operomanija
Livret
Vaiva Grainytė
Musique
Lina Lapelytė
Mise en scène et décor
Rugilė Barzdžiukaitė
Spectacle présenté avec le
CNAV – Les éléments et l’Opéra national du Capitole

Représentations

Mer. 2 oct. 2024
20h00
Jeu. 3 oct. 2024
21h00
Ven. 4 oct. 2024
21h00
* Représentations scolaires

Distribution

Conception
Vaiva Grainytė, Lina Lapelytė et Rugilė Barzdžiukaitė / Operomanija
Livret
Vaiva Grainytė
Musique
Lina Lapelytė
Mise en scène et décor
Rugilė Barzdžiukaitė
Spectacle présenté avec le
CNAV – Les éléments et l’Opéra national du Capitole
Avec
Indrė Anankaitė-Kalašnikovienė Svetlana Bagdonaitė, Liucina Blaževič Veronika Čičinskaitė-Golovanova Rita Račiūnienė, Rima Šovienė Milda Švelnienė, Kristina Svolkinaitė Lina Valionienė, Vida Valuckienė et Kęstutis Pavalkis piano
Création lumière
Eugenijus Sabaliauskas
Costumes
Daiva Samajauskaitė
Régie son
Arūnas Zujus

Production
Operomanija

 

Informations

Durée 55 minutes

La Salle

Spectacle en lituanien, surtitré en français

Saison 2024-2025
Musique
La Biennale

Résumé

Dix femmes en uniforme sont assises et tiennent des machines à scanner des codes-barres. Tout y est, du cliquetis des caisses au bourdonnement des client∙e∙s. Dans la vie de tous les jours, elles adopteraient un ton machinal : « Bonjour. Merci. Bonne journée ! ». Chanté, cela change tout. Petit à petit, elles s’animent, leurs pensées et leurs secrets s’échappent, leurs voix virtuoses s’envolent.

Cet opéra contemporain pour piano et musique électronique dévoile la vie de ces caissières et leur parcours au cœur de la Lituanie. Tout en mariant intelligemment ironie, humour et poésie, il délivre une vision acerbe du capitalisme et de la société de consommation dans un spectacle musical marquant et éminemment subversif.

Teaser

Astucieux, charmant et discrètement subversif. Qu’elle que soit la critique du piégeage capitaliste et de l’obsession consumériste, le messages et porté avec subtilité et esprit.

Steve Smith, The New York Times

C’est un tour de force de comédie pince-sans-rire…enveloppé dans une partition incantatoire, proche d’une sérénité liturgique.

Justin Davidson, New York Magazine

Des structures minimalistes qui évoquent le tourbillon de la vie quotidienne – la banalité transformée en art. Un Opéra plein d’esprit et poignant.

Heidi Waleson, The Wall Street Journal