(…)
À venir
 

Othello

D'après
William Shakespeare
Mise en scène
Aurore Fattier

Distribution

D'après
William Shakespeare
Mise en scène
Aurore Fattier
Adaptation et dramaturgie
Sébastien Monfè assisté de Daphné Liégeois
Avec
Koen De Sutter Marie Diaby Pauline Discry Cyril Gueï Fabien Magry Vincent Minne Annah Schaeffer Jérôme Varanfrain Serge Wolf
Collaboration à l’adaptation et traduction
William Nadylam
Assistanat à la mise en scène et à la dramaturgie
Lara Ceulemans
Assistanat artistique
Sarah Brahy
Composition musicale
Manuel Roland
Création costumes
Prunelle Rulens
Création vidéo
Vincent Pinckaers
Création lumière
Matthieu Ferry
Scénographie
Sabine Theunissen en collaboration avec Simon Detienne
Création son
Jean-Maël Guyot
Création maquillage et coiffures
Rebecca Flores
Direction technique
Nathalie Borlée
Régie générale et vidéo
Dylan Schmit
Chef Régie plateau
Loic Gillet
Régie lumière
Renaud Minet
Caméraman plateau
Jessica Champeaux
Habilleuse
Françoise Hottois
Maquilleuse
Cindy Planckaert
Réalisation des décors et des costumes
Ateliers du Théâtre de Liège

Production
Solarium asbl Production, Théâtre de Liège, DC&J

Coproduction
Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Théâtre de Namur, Mars – Mons Arts de la Scène, Bonlieu – Scène Nationale d’Annecy, Les Célestins – Lyon, ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie

Avec le soutien de KVS.

Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service Théâtre.

Aurore Fattier est accueillie en compagnonnage au Théâtre de Liège (2018‐2022).

Informations

La Salle
3h30 avec entractes

Saison À venir
Théâtre

Résumé

Othello est une pièce érotique sur le destin, le désir et la beauté.
Je voudrais développer une esthétique scénique de roman noir, loin des sempiternels clichés « rock gothique-dark» selon lesquels on a tendance à jouer Shakespeare aujourd’hui : mon Othello sera free jazz, ses personnages, masqués de noir et de blanc, glisseront d’un rôle à l’autre, nous entrainant dans un vertige de théâtre dans le théâtre, à travers les époques, l’Europe, l’Afrique fantasmatique et l’Amérique.
Ambition sans limite, damnation, luxure, beauté fatale, fantasmes, violence et haine raciale, violence conjugale, tels seront ses lignes de fuite. Son unité d’action sera le songe d’une nuit de noce à la temporalité labyrinthique. Ses espaces imaginaires scéniques seront le théâtre lui-même, un carnaval à Venise, un jardin d’éden « exotique », (oriental pourrait-on dire), et une  chambre d’hôtel de luxe jouxtant une piscine au milieu du désert des confins de l’Europe, à Chypre où une scène originelle, le meurtre d’une femme blanche par un homme noir pourrait se répéter à l’infini.
Aurore Fattier