(…)
Journal
Éditos
Publié le 14 février 2022

Dans les deux décennies qui viennent de s’écouler, nous avons été les témoins d’une démocratisation de l’espace virtuel jamais vue auparavant. À travers l’existence des réseaux sociaux, chacune a pu faire l’acquisition d’une plateforme de représentation. Ce privilège nous a obligés à inventer notre propre image pour le monde. Ainsi nous sommes devenus à la fois l’auteur et l’objet de notre propre représentation. Bienvenue donc dans le monde de la performance !
En effet, depuis leur émergence, les stratégies performatives ont pour objectif de déstabiliser le spectateurrice à travers la provocation pour lela faire sortir de son mode habituel de perception. Montrer la nudité, la fragilité de la matière est une arme bien connue dans l’univers de la Performance. Mais aujourd’hui cette arme nous paraît de plus en plus obsolète, surtout quand la matière et les émotions sont exposées sans gêne dans le monde virtuel. Comme si l’intimité était devenue une simple posture, une « attitude » comme on dit en anglais. Et il devient très difficile de se sentir authentique dans une logique guidée par l’exhibitionnisme. L’expérience théâtrale, elle, reste toujours marquée par une rencontre entre des gens vivants (et non virtuels) et cela cache une possibilité d’authenticité sans pareille. Elle n’est jamais acquise, les artistes la cherchent sans cesse et cela devient un processus. Jamais une finalité. Si l’avant-gardisme dans l’art résidait dans la révélation de l’intime, aujourd’hui, cette nouvelle intimité devrait se chercher un peu moins dans le monde spectaculaire des médias, des réseaux sociaux et des séries, et un peu plus dans la rencontre en temps réel (qui s’oppose à ces ersatz de vie.)
Je vous remercie pour votre fidélité et je vous souhaite des moments d’émerveillement dans cette quête d’une intimité proactive.

Éditos
Publié le 17 novembre 2021

Tout semble revenir à un rythme normal, et en même temps, beaucoup de choses ont changé, beaucoup de postures et d’idées sont en train d’évoluer. Je suis persuadé que l’étonnement du public pour l’art de la scène est toujours
vivant et palpable. Je sais que les artistes cherchent déjà à comprendre ce que nous traversons et à explorer à travers des formes variées de multiples facettes de notre expérience
commune. Le théâtre a cette force de créer des communautés éphémères habitant des réalités parallèles pour un moment, et pour nous aider à comprendre notre propre réalité en la projetant dans une perspective plus vaste. Pour y arriver, le théâtre mélange des histoires vraies et des fictions, des faits divers et des rêves, traditions et innovations. L’envie de partager tout cela avec vous est toujours présente et les artistes travaillent pour extraire de la poésie là où les autres ne voient que la banalité du quotidien. Suivons ensemble leur élan en savourant les différents univers artistiques cachés au fil des pages de notre journal.

Éditos
Publié le 21 septembre 2021

À quoi sert un théâtre fermé ou un théâtre qui ne peut plus recevoir de public ? On peut vite dire, à rien. Sauf si on décide de le transformer en un champ de recherche où les artistes privés de public peuvent poursuivre leurs idées les plus osées (tels Alice à la poursuite du lapin blanc), sans obligation de produire un résultat dans l’immédiat. Pour ma part le seul endroit où j’ai pu fonctionner et respirer librement ces derniers mois a été ces périodes de laboratoire consacrées à des projet de création ou à des questionnements propres à notre métier. Le laboratoire est devenu l’endroit où l’arrêt imposé a la chance de se transformer en un temps d’introspection qui, a posteriori, va se révéler comme la période qui aura été la plus riche du point de vue créatif.

Éditos
Publié le 14 janvier 2021

Dans le Décaméron, un livre de la Renaissance italienne de Boccace, des personnages repoussés par la Peste fuient et se déplacent d'un espace confiné à l’autre. Alors qu’ils ont déjà exploré tous les châteaux, jardins et abris, et qu’il n'y a plus d'endroit physique pour se cacher face à la mort et à la terreur qui les hantent, ils commencent à se retirer dans les espaces intérieurs de leur conscience. Cela les conduit à « l’implosion » de leur imagination. Leur énergie de vie brise la toile du désespoir en exprimant quelque chose d'intime et d’essentiel.
Ces personnages commencent alors à raconter des histoires. Ils décrivent les choses qu'ils aiment, ils constituent un inventaire des valeurs auxquelles ils croient pour capturer l’essence de la vie et la contempler la bouche ouverte, au moins pendant un moment. Face à la mort ils ont déjà compris que la narration, l'empathie, la fantaisie et la créativité sont les seuls endroits où la vie peut continuer en dépit des perturbations du monde qui les entoure.
Le fait de raconter des histoires devient une force vitale.

[…] Aujourd’hui je trouve alors assez excitant d’exercer, en faisant du théâtre, un acte de résistance. C’est comme si notre capacité à ressentir se retrouvait, sans crier gare, hors la loi et que moi, en tant qu’homme de théâtre, j’encourageais les gens à éprouver des sentiments à nouveau.

Publié le 14 février 2022

BÉLIER
La montée de sève du printemps te réussit à merveille ! Continue de croître et de bourgeonner, tu es le phénix des hôtes de ces bois. Mais tout en déployant ton ramage, garde en tête que dans Une forêt, tout est interdépendant.

TAUREAU
Mercure rétrograde dans ton signe pour ton anniversaire et t’offre un aller simple vers le Far West. Ta malignité et ton panache relègueront le bon, la brute et le truand au rang de figurants, mais prends garde à ne pas Faillir Être Flingué, Lucky Luke rode et il tire toujours plus vite que son ombre.

GÉMEAUX
La réponse des Hommes et des Femmes n’a jamais été très claire concernant le sens de la vie, le port de la charentaise ou la taxation du capital. Celle des astres concernant ton avenir est, par contre, limpide : ces mois-ci seront radieux (mais oublie les pantoufles) !

CANCER
La réalité des Contes et Légendes de l’enfance n’est pas forcément transposable dans le présent : de nos jours, le Petit Chaperon rouge aurait un GPS pour traverser la forêt, la femme de Barbe bleu aurait envoyé un texto à sa sœur Anne et Raiponce serait une influenceuse capillaire sur les réseaux sociaux. Ne t’arrête pas à ce constat, ils ont encore beaucoup à t’insuffler.

LION
Il est vraiment joli ce fichier Projet.PDF, que tu as réalisé consciencieusement en puisant dans tes désirs. C’est vrai qu’il orne particulièrement bien le bureau de ton ordinateur néanmoins, ne serait-il pas temps de l’imprimer et de le transposer en Projet.ACTION ?

VIERGE
Les échéances électorales renforcent la tempête politique, brouillant les courants et faisant apparaître dans l’air du temps des paroles parfois changeantes. Arrime-toi aux qualités d’analyse et de critique conférées par ton signe et, aidé·e par Bruno Latour, réfléchi à « où atterrir » ? N’hésite pas à nous dire « Là ! », si tu trouves la réponse.

BALANCE
La réponse que tu cherches est murée dans une chambre jaune. Pour la trouver, La Disparition du Paysage visible est nécessaire. Ferme les yeux, laisse glisser tes pensées jusqu’à cet endroit et sers-toi du bon bout de ta raison pour la libérer. Tu verras au passage que le presbytère n’a rien perdu de son charme ni le jardin de son éclat.

SCORPION
Depuis des années tu espères toi aussi Un sacre français à l’Eurovision. Mais avons-nous réellement une chance tant que tu ne te lances pas dans la compétition ? En finale en 65, France Gall chantait « Suis-je meilleure, suis-je pire qu'une poupée de salon ? » Alors ne fais pas ta chiffe molle et pars t’entraîner dans le premier karaoké !

SAGITTAIRE
Ce n’est pas parce que tu as égaré le chandelier qui te permettrait d’illuminer les prochaines semaines qu’il faut de suite t’exclamer « J’accuse Madame Pervenche ou le révérend Olive ». En attendant de résoudre le mystère, sers-toi de la clef anglaise pour resserrer tes liens amicaux. (PS : Tu es sûr d’avoir regardé dans la Véranda ?)

CAPRICORNE
Telle une compagnie aérienne faisant voler ses avions à vide pour conserver ses créneaux dans les aéroports, tu dépenses beaucoup de ressources pour faire perdurer des choses du passé. Change de mode et laisse la nouveauté te percuter à la vitesse d’un TGV. Tout en sera bonifié, De ta force de vivre à ton environnement.

VERSEAU
Alors oui les bottes de 7 lieues, oui Uranus septième planète du système solaire, oui l’ogre est anéanti mais non, il n’y a pas de projet secret de la CIA nommé Le Petit Poucet visant à détruire Uranus, l’astre régnant sur ton signe. Non. Un conseil : traîner au ThéâtredelaCité plutôt que sur internet.

POISSON
Ton ciel sera encore plus étincelant qu’une robe de Dalida période disco ce printemps ! Avec Jupiter, Mars et Vénus qui viennent te faire les yeux doux, tu seras comme Gigi l’amoroso au Bal des lucioles : toujours vainqueur, parfois sans cœur, mais jamais sans tendresse.

POULPE-PANTHÈRE AILÉ
Envie de changer de signe ? C’est possible avec le Poulpe-panthère-ailé, le signe qui fait l’unanimité ! Rêvons en grand : Dans la mesure de l’impossible que te souhaites-tu ?