(…)
Journal
Éditos
Publié le 17 novembre 2021

Tout semble revenir à un rythme normal, et en même temps, beaucoup de choses ont changé, beaucoup de postures et d’idées sont en train d’évoluer. Je suis persuadé que l’étonnement du public pour l’art de la scène est toujours
vivant et palpable. Je sais que les artistes cherchent déjà à comprendre ce que nous traversons et à explorer à travers des formes variées de multiples facettes de notre expérience
commune. Le théâtre a cette force de créer des communautés éphémères habitant des réalités parallèles pour un moment, et pour nous aider à comprendre notre propre réalité en la projetant dans une perspective plus vaste. Pour y arriver, le théâtre mélange des histoires vraies et des fictions, des faits divers et des rêves, traditions et innovations. L’envie de partager tout cela avec vous est toujours présente et les artistes travaillent pour extraire de la poésie là où les autres ne voient que la banalité du quotidien. Suivons ensemble leur élan en savourant les différents univers artistiques cachés au fil des pages de notre journal.

Éditos
Publié le 21 septembre 2021

À quoi sert un théâtre fermé ou un théâtre qui ne peut plus recevoir de public ? On peut vite dire, à rien. Sauf si on décide de le transformer en un champ de recherche où les artistes privés de public peuvent poursuivre leurs idées les plus osées (tels Alice à la poursuite du lapin blanc), sans obligation de produire un résultat dans l’immédiat. Pour ma part le seul endroit où j’ai pu fonctionner et respirer librement ces derniers mois a été ces périodes de laboratoire consacrées à des projet de création ou à des questionnements propres à notre métier. Le laboratoire est devenu l’endroit où l’arrêt imposé a la chance de se transformer en un temps d’introspection qui, a posteriori, va se révéler comme la période qui aura été la plus riche du point de vue créatif.

Éditos
Publié le 14 janvier 2021

Dans le Décaméron, un livre de la Renaissance italienne de Boccace, des personnages repoussés par la Peste fuient et se déplacent d'un espace confiné à l’autre. Alors qu’ils ont déjà exploré tous les châteaux, jardins et abris, et qu’il n'y a plus d'endroit physique pour se cacher face à la mort et à la terreur qui les hantent, ils commencent à se retirer dans les espaces intérieurs de leur conscience. Cela les conduit à « l’implosion » de leur imagination. Leur énergie de vie brise la toile du désespoir en exprimant quelque chose d'intime et d’essentiel.
Ces personnages commencent alors à raconter des histoires. Ils décrivent les choses qu'ils aiment, ils constituent un inventaire des valeurs auxquelles ils croient pour capturer l’essence de la vie et la contempler la bouche ouverte, au moins pendant un moment. Face à la mort ils ont déjà compris que la narration, l'empathie, la fantaisie et la créativité sont les seuls endroits où la vie peut continuer en dépit des perturbations du monde qui les entoure.
Le fait de raconter des histoires devient une force vitale.

[…] Aujourd’hui je trouve alors assez excitant d’exercer, en faisant du théâtre, un acte de résistance. C’est comme si notre capacité à ressentir se retrouvait, sans crier gare, hors la loi et que moi, en tant qu’homme de théâtre, j’encourageais les gens à éprouver des sentiments à nouveau.

Publié le 17 novembre 2021

BÉLIER
Tournant en rond dans ton bocal depuis trop longtemps, tu aspires à découvrir de nouveaux horizons. Tel L’Enfant Océan dans Ponyo sur la falaise, fuis les personnes qui veulent restreindre tes possibles et laisse-toi emporter par la première vague venue.

TAUREAU
Il y a quelques mois apparaissait le #MeTooThéâtre, pour poursuivre la nécessaire libération de la parole sur les violences de genre. Ce combat est loin d’être terminé et bien des secteurs restent toujours soumis à une certaine omerta. Quelle part prends-tu pour aider ces Guérillères à remettre en question ce patriarcat qui abîme tout le monde ?

GÉMEAUX
La saison du spleen a débuté ! L’occasion de vérifier ses archives. Plonge dans ta bibliothèque de souvenirs et vérifies en l’état : depuis le temps que tu n’as pas eu de réminiscence de l’extrait Nostalgie 2175, ils pourraient avoir besoin d’être restaurés.

CANCER
À l’image d’un Cupidon lançant des flèches d’amour, tu seras, ce trimestre, une sorte de guimauve en armure avec un arc répandant de La Tendresse. Gageons que tu tireras plus vite que ton ombre pour terrasser les contrariétés et lever une armée de joie.

LION
Assurément, ces prochaines semaines ne seront pas extraordinaires. C’est comme si tu étais coincé∙e sur un long tire-fesse sur Les hauts plateaux enneigés. Tu es obligé∙e d’avancer, la sensation n’est pas agréable, le froid te mord mais, heureusement, à l’arrivée, il y a la perspective d’une grande exaltation. Tiens bon !

VIERGE
Depuis que tu as regardé un reportage sur l’histoire suisse, une question t’obsède : que se serait-il passé si Guillaume Tell avait raté la pomme et touché son fils ? Sans doute aurait-il fini dans une Kliniken. Quelle cible ne devras-tu pas manquer ces prochaines semaines pour ne pas vaciller ?

BALANCE
On n’est pas sérieux quand on a 17 ans, dit le poète ; mais il n’est pas forcé de l’être en vieillissant. Cet hiver précipite-toi dans les cafés tapageurs aux lustres éclatants, commande des bocks ou de la limonade et organise La Fugue qui te fera retrouver l’odeur des tilleuls verts sur la promenade.

SCORPION
Il te semble que la fin d’année a aussi mis un terme à ton épanouissement sentimental. Depuis tu vis le couple par procuration en observant les tragédies d’Antoine & Cléopâtre, la passion d’Amer M. & Colette B. ou les aventures de Bob l’éponge et Patrick l’étoile de mer. Mais qui a dit que deux était le chiffre le plus épanouissant pour une relation ?

SAGITTAIRE
En ce début d’année 2022, Mercure aiguise tes savoir-faire et t’invite à les partager. Qu’il s’agisse de la sculpture de bouchon de champagne, de La Reprise de chaussettes trouées ou de la fabrication de roulés à la cannelle, quel(s) talent(s) transmettras-tu à ton entourage ?

CAPRICORNE
Saturne t’épuise et t’acharne au travail. Avec les jours qui raccourcissent, tu as la cruelle impression de ne faire que ça de tes journées. Mais Huit heures ne font pas un jour : repars à la conquête de ce temps libre qui t’appartient, ré-invente tes nuits !

VERSEAU
Il semblerait que tu sois proche d’atteindre « l’effet miramar ». Ce moment où le froid et la grisaille te désespèrent tellement que tout souvenir d’été devient un eldorado, même cette plage bondée où tu avais dû composer avec des voisins insupportables. Réchauffe-toi (et relativise un peu) en regardant les photos de plage de Martin Parr.

POISSON
Avec l’élection présidentielle qui approche, les aboiements se multiplient dans le débat public. À force d’être cerné∙e par cette sinistre cacophonie, ton humanité pourrait vaciller. Prend garde à ne pas rejoindre la meute et devenir un de ces Chiots de garde.

POULPE-PANTHÈRE AILÉ
Envie de changer de signe ? C’est possible avec le Poulpe-panthère-ailé, le signe qui fait l’unanimité ! Puisque tu souhaites Désobéir aux lois de l’astrologie en attendant le sacre du printemps, fais de ce trimestre une danse impétueuse digne de Nijinska.