(…)
8 février – 11 mars 2021
 

Chantier de création
Maëlle Poésy

Gloire sur la Terre

Description

Sur le chantier de création de Maëlle Poésy
Gloire sur la terre de Linda McLean

Marie Stuart a dix-neuf ans, lorsque elle arrive pour régner sur l’Écosse, sa rivalité avec Élisabeth reine d’Angleterre, son appartenance religieuse au catholicisme dans un pays protestant, sa jeunesse et son genre font d’elle une cible parfaite. Les hommes de sa cour, dont le très religieux et puritain John Knox, feront tout pour que son arrivée au pouvoir soit un désastre. En travaillant autour de cette pièce, il me plaît de questionner avec le groupe de jeunes acteur.ice.s de l’AtelierCité les thèmes du pouvoir, de la construction de soi en confrontation avec la norme, de la misogynie, et du fanatisme religieux qui jalonnent la pièce. Quelles sont les règles de ceux qui dirigent et comment en jouer ? Quelle est la place des femmes dans les enjeux de pouvoir dont les codes sont construits au masculin ? Quels outils de combat a-t-elle à sa portée ? Le texte de Linda McLean traite ces différents sujets contemporains avec un ton particulier, et un humour certain dans sa forme. Il n’y a pas une héroïne dans l’histoire mais des héroïnes. Marie Stuart est incarnée par un chœur de Marie. Elles sont trois à parler, à se conseiller, à affronter les autres. Un chœur de jeunes femmes comme autant de facettes d’une même personne qu’il faut convoquer pour affronter la multitude de défis auxquels elle doit faire face. Ce « chœur » de Marie, est l’axe central de la pièce autour duquel gravite nombres de figures masculines. Au fil des scènes, c’est le bras de fer du pouvoir qui se met en place, dans sa duplicité, son hypocrisie, et ses complexités.

Résolument contemporain dans l’esthétique dans laquelle nous travaillerons, je souhaite placer les acteur.ice.s dans un dispositif scénique en quadri frontal, qui rappelle le ring de boxe, sur lequel les groupes s’affrontent. Enfermés entre les quatre murs que forme le public, c’est un combat de mots auquel sont contraints les corps pour s’en sortir.

Maëlle Poésy, janvier 2021

Informations

Distribution

Texte
Linda McLean

Traduction
Blandine Pélissier
et Sarah Vermande

Mise en scène
Maëlle Poésy

Avec la troupe éphémère de l’AtelierCité
Matthieu Carle, Jeanne Godard, Angie Mercier, Fabien Rasplus, Marie Razafindrakoto, Quentin Rivet et Christelle Simonin

Collaboration artistique
Simon-Elie Galibert

Journal

Dossiers et reportages

Gloire sur la Terre de Linda McLean

Publié le 3 mars 2021

19 août 1561, 9 heures du matin. Le bateau qui transporte Marie Stuart, arrive à Édimbourg. Elle a dix-neuf ans. Sur ses jeunes épaules reposent les ambitions de l’establishment catholique de l’Europe entière. Mais l’Écosse qui la reçoit a décrété hors la loi son église et ses pratiques et ne souhaite pas son arrivée au pouvoir.