(…)
3 – 7 novembre 2020
 

Catarina et la beauté de tuer des fascistes

Texte et mise en scène
Tiago Rodrigues
Un projet du
Teatro Nacional D. Maria II (Portugal)
Spectacle accompagné par le
ThéâtredelaCité
Présenté avec le
théâtre Garonne

Représentations

Mar. 3 nov. 2020
20h30
Mer. 4 nov. 2020
19h30
Jeu. 5 nov. 2020
19h30
Ven. 6 nov. 2020
20h30
Sam. 7 nov. 2020
18h30
* Représentations scolaires

Distribution

Texte et mise en scène
Tiago Rodrigues
Un projet du
Teatro Nacional D. Maria II (Portugal)
Spectacle accompagné par le
ThéâtredelaCité
Présenté avec le
théâtre Garonne
Avec
Isabel Abreu Sara Barros Leitão Romeu Costa António Fonseca Pedro Gil Beatriz Maia Marco Mendonça Rui M. Silva
Scénographie
F. Ribeiro
Costumes
José António Tenente
Lumières
Nuno Meira
Son
Pedro Costa

Production
Teatro Nacional D. Maria II (Portugal)

Coproduction
Wiener Festwochen (Autriche), Emilia Romagna Teatro Fondazione (Italie), ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie, théâtre Garonne – Scène européenne, Théâtre de Liège (Belgique), Teatro di Roma – Teatro Nazionale (Italie), Théâtre National de Croatie, Comédie de Caen – CDN de Normandie, Maison de la Culture d’Amiens, BIT Teatergarasjen (Norvège), Le Trident – Scène Nationale de Cherbourg, Teatre Lliure (Espagne), Centro Cultural Vila Flor (Portugal), O Espaço do Tempo (Portugal)

Informations

La Salle

En portugais, surtitré en français

Saison 2020-2021
Création
Créé cette saison
Premières françaises
Théâtre

Résumé

Cette famille tue des fascistes. C’est une tradition suivie, sans exception, par chaque membre de la famille depuis plus de 70 ans. Aujourd’hui, ils se réunissent dans une maison à la campagne, au sud du Portugal, près du village de Baleizão. La plus jeune de la famille, Catarina, va tuer son premier fasciste, kidnappé exprès à cet effet. C’est un jour de fête, de beauté et de mort. Cependant, Catarina est incapable de tuer ou se refuse à le faire. Un conflit familial éclate, suivi de plusieurs questions. Qu’est-ce qu’un fasciste ? Y aurait-t-il une place pour la violence dans la lutte pour un monde meilleur ? Pouvons-nous violer les règles de la démocratie pour mieux la défendre ? Cela dit, il lui arrive d’apparaître à la maison le fantôme d’une autre Catarina, la faucheuse Catarina Eufémia, assassinée en 1954 à Baleizão pendant la dictature fasciste. Catarina Eufémia surgit pendant la nuit, alors que la famille dort, pour parler au fasciste de 2020 qui attend son sort.

© Giacomo Bagnara

Présentation

https://youtu.be/bhtTnDawERg

Discussion

https://vimeo.com/417971565

En partenariat avec le Théâtre de l’Odéon, le metteur en scène et directeur du Théâtre de Rome Giorgio Barberio Corsetti propose une discussion avec Tiago Rodrigues sur son spectacle.