(…)
Dossiers et reportages

Entretien avec Arié van Egmond, créateur vidéo

DOSSIER : IVANOFF (ENTRETIENS)

On s’est lancé·e·s dans une véritable recherche expérimentale. Dans le texte de Fredrik Brattberg, Ivanov offre des marionnettes à Sacha pour son anniversaire. Nous nous sommes donc posé·e·s la question de ces marionnettes, voir si elles ne pouvaient pas être virtuelles et ainsi travailler avec des avatars, plutôt qu’avec des marionnettes physiques. L’équipe trouvait l’idée très excitante ! Comme c’est quelque chose que nous ne savions pas faire au théâtre, le ThéâtredelaCité nous a proposé un temps de recherche. C’est un terrain complètement vierge, ce qui est vraiment passionnant. C’est plutôt concluant alors nous continuons sur cette piste ! L’idée est d’implémenter le jeu des acteur·rice·s dans les attitudes des avatars. Des systèmes de reconnaissance faciale permettent une complète interaction entre les acteur·rice·s et leur avatar, ainsi la parole, les mouvements et les déplacements des acteur·rice·s peuvent être repris par leur avatar. C’est intéressant d’avoir ce type d’exploration et surtout de voir comment les comédien·ne·s se l’approprient, car l’idée est avant tout de faire du théâtre !

Travailler avec des avatars, plutôt qu’avec des marionnettes physiques, une idée très excitante !

Le travail se fait à partir d’un logiciel qui sert à créer la quasi-totalité des jeux vidéo. On l’a un peu détourné pour pouvoir l’utiliser sur un plateau. C’est une technologie assez nouvelle, je ne pense pas que cela ait été déjà expérimenté au théâtre. Peut-être sur le plan performatif, mais là, à l’échelle d’un spectacle, on avance à vue. Et c’est très excitant !

 
Spectacles et événements liés