(…)
3 – 6 avril 2019
 

Tristesse et joie dans la vie des girafes

De
Tiago Rodrigues
Traduction du portugais et mise en scène
Thomas Quillardet

Représentations

Mer. 3 avril 2019
18h00
Jeu. 4 avril 2019 *
10h00
Jeu. 4 avril 2019 *
14h30
Ven. 5 avril 2019 *
14h30
Ven. 5 avril 2019
20h00
Sam. 6 avril 2019
20h00
* Représentations scolaires

Distribution

De
Tiago Rodrigues
Traduction du portugais et mise en scène
Thomas Quillardet
Avec
Jean-Baptiste Anoumon Maloue Fourdrinier Christophe Garcia Blaise Pettebone
Assistante à la mise en scène
Claire Guièze
Scénographie lumineuse
Sylvie Mélis
Scénographie
Lisa Navarro
Construction
Philippe Gaillard
Création costumes
Frédéric Gigout
Régie générale
Titouan Lechevalier
Régie lumière
Lauriane Duvignaud ou Benjamin Duprat
Régie son
Damien Rottier

Production
Cie 8 avril

Coproduction
Le Théâtre- scène nationale de Saint Nazaire ; Festival d’Avignon, Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi ; Théâtre Jean Arp à Clamart, Festival Terres de Paroles, Le Trident – scène nationale de Cherbourg en Cotentin – La Coupe d’Or – Rochefort

Avec le soutien du Ministère de la Culture – DRAC Île de France, de la région Île de France, de la Ville de Paris et d’ARTCENA

Texte traduit à l’initiative de France Culture, avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale.

Avec l’aide du T2G – Théâtre de Gennevilliers et de Humain trop humain – Centre dramatique national de Montpellier

La compagnie est conventionnée par le ministre de la Culture – DRAC Île de France.

Informations

Le CUB

1h15 environ

À partir de 9 ans

Saison 2018-2019
En famille
Théâtre

Résumé

Girafe est au centre de la pièce. Ce personnage est en bascule permanente entre des choses trop grandes et trop petites pour elle. Elle est parfois trop grande pour son âge, c’est-à-dire en position inquiétante ou enthousiasmante, étonnante pour les autres ; et de temps en temps, elle est dans un monde trop grand pour elle. Elle essaie donc de trouver sa place, c’est-à-dire sa juste taille. Girafe, à des petits niveaux, développe cela : une puissance de vie.

Thomas Quillardet

Journal

Être un théâtre ouvert et bienveillant

Publié le 1 septembre 2018

Le temps des représentations, le théâtre devient le lieu d’où l’on regarde le monde. Commence alors la rencontre artistique, un dialogue intime entre les acteurs et le public, une confrontation qui peut être simple et harmonieuse ou au contraire inconfortable voire contradictoire. Par son écoute, sa subjectivité, son expérience de vie, chaque spectateur donne un sens à la représentation qui se déroule sur le plateau. Le projet du ThéâtredelaCité ne se limite pas à la production et à la diffusion de créations artistiques. Il participe à la mise en synergie des artistes et des spectateurs, en créant une dynamique plus grande avec des rendez-vous et des rencontres gratuits et sur réservation, avant ou après les représentations : Les Bords de scène (un temps à l’issue du spectacle pendant lequel les artistes échangent avec les spectateurs), Les Regards croisés (une analyse de la thématique abordée par le spectacle avec l’équipe artistique et un intervenant extérieur), 1 heure avec, Côtés coulisses

Vidéo