(…)
8 – 9 décembre 2021
 

La Reprise

Histoire(s) du théâtre (I)
Texte
Milo Rau et ensemble
Conception et mise en scène
Milo Rau

Représentations

Mer. 8 déc. 2021
19h30
Jeu. 9 déc. 2021
19h30
* Représentations scolaires

Distribution

Texte
Milo Rau et ensemble
Conception et mise en scène
Milo Rau
Avec
Suzy Cocco Kristien De Proost Sébastien Foucault Adil Laboudi Fabian Leenders Sabri Saad El Hamus
Recherche & dramaturgie
Eva-Maria Bertschy
Collaboration dramaturgique
Stefan Bläske Carmen Hornbostel
Scénographie & costumes
Anton Lukas
Vidéo
Maxime Jennes Dimitri Petrovic
Light Design
Jurgen Kolb
Soundesign & direction technique
Jens Baudisch
Production
Mascha Euchner-Martinez Eva-Karen Tittmann
Caméra
Maxime Jennes Moritz von Dungern
Équipe technique (en tournée)
Jim Goossens-Bara Maxime Jennes Moritz von Dungern (caméra) Sylvain Faye Sebastian König (lumière) Pierre-Olivier Boulant Jens Baudisch (son) François Pacco (sous-titre) Mascha Euchner-Martinez (tour manager)
Assistante à la mise en scène
Carmen Hornbostel
Assistant à la dramaturgie
François Pacco
Assistante à la scénographie
Patty Eggerickx
Chorégraphie de combat
Cédric Cerbara
Professeure de chant
Murielle Le-grand
Arrangement musical
Gil Mortio
Décor et costumes
Ateliers du Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Relations publiques
Yven Augustin
Design
Nina Wolters
Figuration
Mustapha Aboulkhir Stefan Bläske Tom De Brabandere Elise Deschambre Thierry Duirat Stéphane Gornikowski Kevin Lerat François Pacco Daniel Roche de Oliveira Laura Sterckx Adrien Varsalona

Production
International Institute of Political Murder (IIPM), Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Coproduction
Kunstenfestivaldesarts ; NTGent ; Théâtre Vidy-Lausanne ; Théâtre Nanterre-Amandiers ; Tandem Scène Nationale Arras Douai ; Schaubühne am Lehniner Platz Berlin ; Théâtre de Liège ; Münchner Kammerspiele ; Künstlerhaus Mousonturm Frankfurt a. M. ; Theater Chur ; Gessnerallee Zürich ; Romaeuropa Festival.

Soutien
Hauptstadtkulturfonds Berlin ; Pro Helvetia ; Ernst Göhner Stiftung ; Kulturförde-rung Kanton St.Gallen

Avec la collaboration de l’ESACT Liège

Informations

ATTENTION la représentation du mardi 7 décembre à 20h30 est annulée pour des raisons techniques.
Dès le 7 décembre, vous pouvez contacter la billetterie pour changer votre place ou vous faire rembourser. Merci de votre compréhension !


La Salle
1h40


TARIF A


Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité.

Saison 2021-2022
Théâtre

Résumé

Une nuit d’avril 2012, Ihsane Jarfi a parlé à un groupe de jeunes hommes dans une polo grise au coin d’une rue de Liège devant un bar gay. Deux semaines plus tard, il est retrouvé mort à la lisière d’une forêt. Il a été torturé pendant des heures et violemment assassiné. Le crime secoue et perturbe toute la ville.

Avec six acteur·rice·s, professionnel·le·s ou amateur·rice·s, Milo Rau reconstitue le cas sur une scène de théâtre et part sur la piste d’un crime capital à la recherche des émotions de base de l’expérience tragique : perte et tristesse, mensonge et vérité, désastre et peur, cruauté et terreur. Un manifeste pour un théâtre démocratique du réel émerge.

Journal

Le réel, alibi de Milo Rau

Publié le 17 novembre 2021

Comment faire exister une victime sur scène ? Avec six acteur∙rice∙s, professionnel∙le∙s et amateur∙ rice∙s, Milo Rau enquête sur le meurtre d’un jeune homme homosexuel violemment assassiné à Liège en avril 2012. À la recherche des émotions de base de l’expérience tragique, le metteur en scène tend vers des questionnements universels, en prenant comme point d’ancrage le cas tragique d’Ishane Jarfi : Comment se confronter à l’Histoire ? Comment peut-on représenter la violence sur scène ?
Après quatre ans d’attente et de rendez-vous manqués à cause de la fermeture des théâtres, nous sommes très heureux de pouvoir (enfin) recevoir Milo Rau et son équipe. Énorme succès présenté au Festival d’Avignon en 2018, La Reprise. Histoire(s) du théâtre (I) renouvelle le désir du metteur en scène suisse allemand de questionner les possibilités du théâtre face au réel. Cette mise en tension s’impose comme le fil rouge de l’ensemble de ses créations et prend le∙la spectateur∙rice à partie sur la représentation de drames bouleversants tels Five easy piece (2016) et Familie (2020). Fruit d’un travail collectif, la pièce de Milo Rau raconte la naissance d’une tragédie contemporaine et l’émergence d’une réflexion sur un art de théâtre essentiel : Qu’est-ce que l’émotion, la vérité, la présence, l’engagement artistique ?

Teaser

Biographie

Milo Rau

Les critiques l’appellent « le plus influent » (DIE ZEIT), « le plus distingué » (Le Soir), « le plus intéressant » (De Standaard) ou « l’artiste le plus ambitieux » (The Guardian) de notre temps. Né à Berne en 1977, Milo Rau est directeur artistique de NTGent à partir de la saison 2018/19. Il a étudié la sociologie, l’allemand et les langues et littératures romanes à Paris, Berlin et Zurich avec Pierre Bourdieu et Tzvetan Todorov, entre autres.

Depuis 2002, il a publié plus de 50 pièces de théâtre, films, livres et actions.
En 2007, il a fondé l’IIPM – International Institute of Political Murder, basé en Suisse et en Allemagne. Ses productions ont été présentées dans tous les grands festivals internationaux, dont le Berlin Theatertreffen, le Festival d’Avignon, la Biennale de Venise, Wiener Festwochen et le Kunstenfestivaldesarts Bruxelles, et ont tourné dans plus de 30 pays à travers le monde. Rau a reçu de nombreux prix, les plus récents étant le Prix Peter Weiss 2017, le Prix 3sat 2017, le Prix 3sat 2017, le Saarbrücken Poetics Lectureship for Drama 2017 et 2016 en tant que plus jeune artiste après Frank Castorf et Pina Bausch, le célèbre Prix ITI de la Journée mondiale du théâtre.
En 2017, Milo Rau a été élu « metteur en scène de l’année » dans un sondage de l’association Allemande du théâtre. Rau est également critique de télévision et écrivain prolifique.

Backstage

Entretien avec Milo Rau

Interview avec Milo Rau /Extrait

À écouter

France Culture – Affaires Culturelles par Arnaud Laporte
Milo Rau : « Le théâtre, c’est là où l’esprit germanophone s’exprime depuis Brecht »

La reprise présente un équilibre subtil entre les éléments documentaires, prélevés dans le tissu du réel, et une portée proprement théâtrale.

Le metteur en scène nous prouve encore une fois la nécessité du théâtre pour digérer la violence du monde.

En quelques mots…

Coup de poing
Fait divers
Bouleversant
Mosaïque
Liste
À voir aussi