NémésisThéâtredelaCité

(…)
À venir
 

Némésis

D'après le roman de
Philip Roth
Mise en scène
Tiphaine Raffier

Distribution

D'après le roman de
Philip Roth
Mise en scène
Tiphaine Raffier
Avec
Thomas Blanchard, Clara Bretheau, Maxime Dambrin, Judith Derouin, Juliet Doucet, Alexandre Gonin, Maïka Louakairim, Tom Menanteau, Edith Proust, Stuart Seide, (distribution en cours)
Dramaturgie, assistanat à la mise en scène
Lucas Samain
Musique
Jonas Atlan
Scénographie
Hélène Jourdan
Lumière
Kelig Le Bars
Vidéo
Pierre Martin
Son
Hugo Hamman
Costumes
Caroline Tavernier
Perruques, maquillage
Judith Scotto
Les musiciens de l’ensemble
Miroirs étendus

Production La femme coupée en deux

Coproduction Odéon-Théâtre de l’Europe, Théâtre national populaire – Villeurbanne, Théâtre de Lorient – centre dramatique national, ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie, La Comédie de Clermont-Ferrand – scène nationale, Miroirs étendus, La Rose des Vents – scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Scène nationale 61 – Alençon

Avec le soutien du Cercle de l’Odéon

Informations

Durée estimée 2h45

Saison À venir
Théâtre

Résumé

1944 : Bucky Cantor, jeune professeur de gymnastique de la communauté juive de Newark, est réformé : trop myope pour combattre ! Alors que ses amis débarquent sur les côtes normandes, c’est sur un terrain de sport du New Jersey qu’il doit enseigner aux jeunes garçons dont il a la responsabilité, la détermination, la virilité, la force physique et l’héroïsme. Survient un événement terrible : une épidémie de poliomyélite. Enfin l’occasion pour Bucky d’un grand rôle tragique et d’un face-à-face tourmenté avec le destin : qui est responsable de la propagation de cette maladie tueuse d’enfants ? Dieu – un de ses interlocuteurs de prédilection ? Les moustiques ? Les Italiens ? Voire Bucky Cantor lui-même ? Mais à force de chercher le sacrifice, de vouloir donner un sens au malheur absurde de la maladie, c’est Némésis qu’il va rencontrer : la déesse de la vengeance, celle qui châtie la mégalomanie des humains.
L’anticonformisme de Philip Roth, son sens énigmatique de la parabole, son intelligence ravageuse, ont passionné Tiphaine Raffier. Après avoir mis en scène l’an dernier dans La réponse des Hommes des situations ambivalentes et des personnages en clair-obscur, son écriture s’inspire cette fois de l’ironie acérée de Roth, où méchanceté et tendresse forment un alliage grinçant. Puisant dans ces zones d’inconfort pour nourrir son travail avec les acteurs, elle s’empare du roman avec la fantaisie dystopique qui caractérise son théâtre.