JournalThéâtredelaCité

(…)
Journal
Publié le 15 octobre 2019

Le ThéâtredelaCité, avec de précieux partenaires du monde de l’enseignement et du secteur associatif, mène divers projets d’éducation artistique et culturelle s’adressant à tous dès 5 ans.
Autant d’endroits de rencontres…
Rencontres avec des œuvres : des textes, des spectacles. Des mondes écrits, qui prennent corps, chair et voix. Des histoires qui prennent place autant dans le cœur que dans l’intelligence.
Rencontres avec un lieu : un théâtre, qui devient familier, parce que l’on en visite les coulisses, parce que l’on y vient, que l’on y revient, que l’on y vit des émotions fortes et que s’y ouvrent bien des possibles.
Rencontres avec des artistes : des auteurs, des metteurs en scène, des comédiens. Avec leurs connaissances, avec leurs compétences, avec leur regard.
Rencontres entre élèves ou entre élèves et professeurs, entre citoyens, parce que l’aventure partagée fait sens, donne direction et signification.
Présence à soi-même, parce que toutes ces rencontres, fondamentales dans les démarches de création initiées, sont ressources de vie, de désir, de confiance et d’espérance.

Publié le 15 octobre 2019

Ouvert à tou.te.s, le ThéâtredelaCité développe sa politique d’accessibilité, notamment à l’attention des personnes en situation de handicap visuel ou auditif. Il s’agit de prendre en compte les besoins de chacun, veiller à un meilleur accès de l’ensemble des publics à la culture, favoriser la rencontre avec des oeuvres et des artistes.
Lao (J’en rêve, viens me chercher) de Daniela Labbé-Cabrera et Aurélie Leroux sera adapté en langue des signes française.
Cet automne, La DOUBLE inconstance de Marivaux mis en scène par Galin Stoev et Nous, dans le désordre d’Estelle Savasta seront proposés en audiodescription.

Arts vivants / International

24 septembre – 12 octobre 2019

Publié le 5 juin 2019

Trente partenaires artistiques de la métropole toulousaine qui allient leurs énergies pour créer une joyeuse dynamique d’ouverture de saison les années impaires, c’est cela La Biennale internationale des arts vivants.
Dépassant les esthétiques et les territoires, le partage en est la valeur phare : équipes artistiques, thématiques scéniques et publics de tous horizons se répondent, contrastent et se mélangent.
Pour retrouver le plaisir et l’inattendu du spectacle vivant et réinventer des façons d’être ensemble.

Surprises

© Marie Guillard, 2017

Publié le 20 février 2019
3 questions à…
Publié le 20 février 2019

Fondateur et directeur de la Librairie Ombres Blanches.
Implantée au cœur de Toulouse depuis 1978, la Librairie Ombres Blanches a, dès ses débuts, tissé des liens très forts avec le monde de la culture et les théâtres de la ville. Retour sur une histoire partagée depuis quarante ans…

Monsieur, Madame
Publié le 20 février 2019

Son rôle va bien au-delà de trouver les accessoires qui donnent à un spectacle son esthétique. Cheville ouvrière du décor, l’accessoiriste recherche les objets qui vont habiter le plateau. Souvent, il les fabrique lui-même. Ce poste-clé requiert débrouillardise, technicité et surtout de la créativité : un ingrédient dont Jean-Pierre Belin, quarante ans de maison au service du CDN, a à revendre !

Monsieur, Madame
Publié le 1 décembre 2018

Il a longtemps fait partie des petits métiers du spectacle. Disparu au cinéma, on se souvient des paniers de glaces et de bonbons à l’entracte, il reste bien vivant au théâtre où il donne le ton et l’atmosphère d’une équipe. Principalement incarné par des étudiant.e.s, l’ouvreuse ou l’ouvreur est le premier visage qui vous sourit quand vous entrez au théâtre. Souleila Ukrainiec-Mahiddin, lève un pan du rideau sur ce métier essentiel et plus glamour qu’il n’y paraît.

Publié le 1 décembre 2018

« Qu’est-ce que créer ? » : la même question a été posée à trois artistes de la scène régionale qui présentent leurs dernières créations ce trimestre au ThéâtredelaCité. C’était une belle occasion d’interroger ces trois metteurs en scène sur leur façon de faire du théâtre : vaste, politique au sens premier, propice au lyrisme personnel ou profondément philosophique par certains aspects, la question n’a pas été bordée, volontairement, pour laisser la pensée se déployer et l’interprétation de chacun ouvrir des brèches. Lou Broquin de la Compagnie Créature, Joël Fesel du Groupe Merci et Laurent Pérez de la Compagnie L’Émetteur, se sont prêtés au jeu : ils livrent ici, autour de quelques axes-clés, leur façon singulière de se mettre au travail. De faire surgir des formes à partir des questionnements individuels qui les animent.

Surprises

Un jeu des sept différences où Mattis Dovier nous dévoile la vraie nature du Triomphe de l’amour.

Publié le 1 décembre 2018
Surprises

© Sammy Stein, 2016

Publié le 1 septembre 2018