(…)
Journal
Dossiers et reportages

Croisement entre un spectacle vivant et sa version digitale

Publié le 29 mars 2021

Tout commence en 2018 par la création de Galin Stoev à partir du texte d'Ivan Viripaev :
Insoutenables longues étreintes

Dossiers et reportages

Par l’AtelierCité

Publié le 10 mars 2021

Recruté.e.s en début de saison 2020, la nouvelle troupe éphémère réalisa sa pré-rentrée en septembre, avant d'intégrer officiellement l'enceinte du théâtre !

Dossiers et reportages

Gloire sur la Terre de Linda McLean

Publié le 3 mars 2021

19 août 1561, 9 heures du matin. Le bateau qui transporte Marie Stuart, arrive à Édimbourg. Elle a dix-neuf ans. Sur ses jeunes épaules reposent les ambitions de l’establishment catholique de l’Europe entière. Mais l’Écosse qui la reçoit a décrété hors la loi son église et ses pratiques et ne souhaite pas son arrivée au pouvoir.

Dossiers et reportages

Reportage vidéo sur la création

Publié le 10 février 2021

Dossiers et reportages

Deux équipes et deux créations à découvrir cet automne

DOSSIER : LA MAISON DES ARTISTES

Publié le 24 septembre 2020

On l’a dit, aider une création à éclore peut prendre des aspects nombreux : accueillir en résidence, mettre à disposition les compétences des ateliers, offrir un appui à la diffusion ou aux tournées à venir, rester engagé dans la formation des jeunes acteurs et leur professionnalisation, etc. Les projets très différents de Millaray Lobos García et Guillaume Séverac-Schmitz ont ainsi été soutenus à divers titres par le ThéâtredelaCité : la solidité de la « logistique » apportée permet aujourd’hui au point de vue dramatique de chaque artiste de s’exprimer. Alors, qu’entend-on par adaptation, comment faire vivre le collectif et encourager la réciprocité des apports : à suivre quelques éléments de réponse et de réflexion. Interview croisée…

Dossiers et reportages

DOSSIER : LA MAISON DES ARTISTES

Publié le 24 septembre 2020

« Produire une créativité et une qualité artistique qui soient à la hauteur de cet équipement culturel exceptionnel », c’était dans leur projet d’origine en 2018 : aujourd’hui, à l’orée d’une troisième saison enthousiaste malgré les impacts de la pandémie, Galin Stoev et Stéphane Gil réaffirment le ThéâtredelaCité dans son rôle de grande maison de fabrication et de création. Bien sûr, la mission fait partie des rôles phares d’un CDN, mais ici la priorité donnée à la création a pris une tournure très concrète : les murs ont été poussés, les espaces réinvestis pour ouvrir davantage le lieu à l’accueil en résidence et lui insuffler une nouvelle dynamique. Le Petit théâtre est devenu Le CUB, un incubateur et laboratoire modulable entièrement dévolu à la recherche, où sont présentés des spectacles en devenir. Donner le temps aux créations de trouver leurs marques (et leur public), être attentif à l’accompagnement vraiment individualisé des compagnies et décloisonner les énergies positives à l’œuvre pour qu’elles essaiment, c’est l’esprit de cette « maison des artistes » dans laquelle sont nés de nombreux spectacles à venir ce trimestre…

Dossiers et reportages

Rêver l’action artistique et culturelle de demain

Publié le 24 septembre 2020

Au lendemain du questionnaire du sociologue Bruno Latour pour penser le monde post-confinement et à la veille de l’appel à une convention citoyenne pour la culture, adressé à Madame la Ministre, des artistes se sont vu.e.s donner carte blanche par le ThéâtredelaCité pour interroger le rapport à l’Autre que, notamment, les règles de distanciation physique ont bouleversé. Laboratoires de recherche et d’écriture, ces résidences (soumises à candidature) avaient pour objectif de « réfléchir à l’évolution des pratiques dans le domaine de l’action artistique et culturelle, de rêver les nouvelles manières de proposer et de faire, sans obligation de mise en œuvre dans les mois à venir ». Le ThéâtredelaCité incarnait alors, plus que jamais, un espace hétérotopique par excellence, un « autre lieu » à la fois au cœur de la cité et à sa marge, offrant aux huit compagnies ou collectifs régional.e.s résident.e.s la possibilité de produire de la pensée, façonner de l’imaginaire, sans exigence de résultat ce qui fut vécu comme une parenthèse enchantée par les artistes.